« Mes conseils, de petite guerrière »

Bonjour à toutes et à tous.

Vous écrire et vous partager mon expérience est un vrai bonheur, un plaisir pour moi. Et comme je suis enceinte et que j’ai le temps, c’est maintenant qu’il faut que je vous partage tout ça. Je ne suis personne pour dire fait ci ou fait ça, mais vous êtes plusieurs à me demander des conseils, alors je voulais vous donner un peu des petites choses qui peuvent aider et qu’on apprend avec l’expérience dans un parcours de PMA.

Si ça peut servir alors je serais très heureuse de vous donner ma façon de penser, et les grandes lignes des choses qui m’ont fait du bien.
Surtout, les choses que j’aurais aimé savoir avant de commencer mon parcours, car on est souvent lancée dans la jungle et on comprend les choses au fur et à mesure, ce qui est assez scandaleux aussi. (c’est un autre sujet ne nous dispersons pas 😉 )

Voici donc quelques clefs si vous démarrez un parcours pma ou si vous êtes en plein dedans.

Mes conseils de petite guerrière :

Déjà, vivre au jour le jour, step by step c’est la règle.

Être patiente et éviter de se mettre la pression. Déjà vous allez être pleine d’hormones et de stress par rapport aux résultats du protocole. Entre les prises de sang et chaque étape on peut vite devenir dingue. Je vous conseille en tout cas de prendre les choses comme elles viennent. Il n’y a pas de règles et parfois il faut plusieurs protocoles avant de trouver le bon, moi ce fut le quatrième qui a été le meilleur de tous.  Je me disais à la fin  « si ça doit marcher ça marchera, c’est la vie qui décide et je ne suis maître de rien. », histoire de me détendre au mieux. Evidement, c’est pas tous les jours facile hein, mais j’essayais de garder le cap pour pas me faire bouffer par tout ça. Mais ça on a beau le dire, c’est quelque chose qui vient avec le temps aussi.

Vivre normalement le plus possible et se faire plaisir.

J’ai continué à fumer pendant les protocoles de FIV (oui je sais c’est pas bien, mais franchement c’est difficile, alors s’enlever la clope quand on est fumeuse c’est un peu hard). En tout cas, ne vous arrêtez pas de vivre pour ne pas vous renfermer de trop. Après, on est forcément un peu moins folle de soirées dans les périodes de traitement, normal. Moi j’avais l’impression que ça se voyait sur ma tête tout le temps. Et quand on me disait : « tu fais quoi en ce moment? », souvent je disais la vérité :  »je fais des FIV, je me shoot aux hormones pour faire un bébé, on galère, blabla… » mais ça me coûtait quand même pas mal, je rougissais souvent et j’avais chaud. Bref, on est jamais très à l’aise dans ces moments là.

Ne pas culpabiliser, soyez vous même avec modération.

L’alcool avec les médocs, j’évitais car on est un peu fragile du foie avec tous ces produits, donc moi je dirais on évite. J’ai fais l’expérience pendant mon premier protocole de FIV. J’avais fais un plat à base de vin blanc avec une copine, c’est simple le lendemain à ma prise de sang, j’ai cru que j’allais vomir sur le sol devant tout le monde. J’ai passé ma journée au lit ce jour là avec un mal de ventre atroce et dans un état pitoyable. Mon amie Hélène était venue m’apporter une bouillotte et s’occuper de moi, le temps d’une tisane et après j’étais au lit jusqu’à ce que je me torde de douleur au retour de mon homme et que je panique. J’ai du appeler mon gynéco le docteur K en urgence à 22h (c’était pas mon magicien hein, mon magicien c’est pour la dernière FIV). Bref j’étais en hyperstimulation depuis 10 jours déjà et il me le disait comme ça, alors qu’il le savait depuis le 4ème jour (ah ben merci de me le dire maintenant co****d, je vous raconterai mon expérience avec ce docteur K dans un autre chapitre). Comme j’arrivais à respirer, pas besoin d’aller aux urgence, deux spasfons et au lit. Mais l’alcool du coup plus jamais pendant le traitement. Après, un verre ça va pas vous tuer hein, mais l’hyperstimulation c’est quand même dangereux. J’ai donc bu une bière de temps en temps pour les autres protocoles sans hyper.

Faire du yoga, de l’acuponcture, un bon ostéopathe.

J’avoue que pendant mon dernier protocole, je me suis juste lâchée la grappe mais j’ai fais tout ça. Pour l’acuponcture prendre quelqu’un de spécialisé dans l’infertilité. Dans vos centres ils peuvent proposer alors n’hésitez pas à leur demander.  Entre les FIV, je me remettais en forme petit a petit. Après, ça dépend de ce que vous faites en pma, la fiv c’est plus hard au niveau des doses donc on fatigue aussi plus vite qu’en insémination artificielle.
Écoutez vous. Faites ce qui vous fait du bien et vous détend et demandez à votre médecin évidement.

Ne pas s’oublier, ne pas oublier son couple et vivre.

Oh oui, surtout vivez votre amour. Pensez à partir en voyage ou faire même une escapade d’un jour à l’air libre, aérez-vous la tête et l’esprit si vous le pouvez. C’est trop important. Entre les protocoles, j’organisais toujours des voyages ou des week end. Pour moi c’était des carottes et ça me motivait énormément. Et en cas d’échec, t’es contente de te barrer pour reprendre des forces mentales et physiques.

Voir un psy.

Je l’ai vu que la dernière année, mais bordel elle était tellement géniale ma psy. N’hésitez pas à demander et à en voir plusieurs jusqu’à ce que vous trouviez votre perle, il faut vous sentir bien et en confiance. On est si vulnérable pendant ce parcours, lâcher ses peurs, ses angoisses, et parler de ce qu’on vit, c’est tellement important. Je le conseille vraiment. N’hésitez pas à demander à votre centre pma, il y en a souvent sur place.

Soyez soudés et forts dans votre couple.

Il est mis à rude épreuve, votre intimité est complètement brisée en pma. Les hommes sont tellement impuissants face à tout ça. Et le mien, je sais que de me voir souffrir au bout d’un moment, ça le rendait aussi fou. Avec les hormones, les opérations etc, pour eux aussi c’est dur psychologiquement de nous voir subir tout ça. Certes, on se tape un peu tout le sale boulot, mais lui doit nous supporter, et je vous jure que c’est pas évident de s’occuper d’une femme sous hormones, complètement bipolaire(oui oui tu verras 😉 Alors soyez soudés.
Prenez une infirmière si les piqûres vous font peur et demandez à votre pharmacien de quartier, ils ont souvent de bons conseils pour ça et c’est gratuit.

Ne pas hésiter à changer si on est pas à l’aise, il faut que vous soyez dans les meilleures conditions possibles, pas la peine de ce stress en plus avec des personnes qui ne vous mettent pas à l’aise. Écoutez vous vraiment. Il ne faut pas avoir peur de changer de pma, infirmière, gynéco etc pendant votre parcours.

Pour les centres pma, je vous conseille de regarder le classement des centres pma en France.

De regarder un peu les praticiens et de voir les commentaires et leurs notes sur internet, ça aide toujours. En voir aussi 2 ou 3 si vous n’êtes pas à l’aise avec. Mieux vaut prendre un peu de temps plutôt que d’être mal suivi (comme moi avec le docteur K… 3 protocoles de fiv pour rien à cause de ce co****d ) et mal à l’aise. Pareil pour l’infirmière, écoutez vous. Ne foncez pas la tête la première avec le premier venu. Prenez votre temps, chaque Fiv est précieuse. Nous avons la chance en France d’être prise en charge à 100% pour 4 FIV.

Et si vous vous sentez seule ou que vous avez besoin de partager et de parler à d’autres femmes, je vous conseille de créer un compte Instagram anonyme par exemple.

C’est ce que j’ai fais dès le début de mon premier protocole fiv. Grâce à toutes ces femmes, à tous ces échanges, j’ai pu être conseillée, soutenue avec beaucoup de bienveillance. Je vous le conseille en tout cas, n’hésitez pas. Moi, ça m’a permis de trouver mon magicien à st cloud qui m’a opéré et fait ma fiv magique, il y a rien de mieux que d’être aiguillée par les patientes elles mêmes. 😉

En rire aussi.

Oui, il y a une chose qui aide beaucoup et ça c’est grâce à mon homme qui rit toujours des situations, ou qui me taquine, même dans les moments les plus catastrophiques (genre tu marches comme une mamie après la ponction, ou une opération plus lourde par exemple et ton mec te filme et se fout de toi, ben ça fait rire et ça fait du bien. Oui oui il l’a fait ). Avoir de l’autodérision sur la situation ça aide aussi beaucoup. Alors essayez de mettre un peu de légèreté et d’humour dans ce qui vous arrive. Pas toujours évident je sais, (mon homme c’est sa spécialité) mais j’avoue que le rire bordel, ça fait passer les choses un peu plus facilement. Merci mon amour pour ça. 😉

Je sais que c’est pas évident tout ça, car on est accaparée par notre combat, mais en tout cas, faites vous plaisir, vraiment pensez à vous faire du bien et profitez l’un de l’autre.
 Soyez forts et je vous souhaite de tout mon coeur que ça marche. Vous allez découvrir le mot patience dans toute sa splendeur.

Voilà en gros ce que je peux conseiller pour un parcours pma dans les grandes lignes. Si d’autres choses me viennent, je vous les transmettrai dans d’autres articles.
Je vous parlerai de sujet plus approfondis au fur et à mesure.

Força !!!

Et je vous promet que quand ça marche Bordel, c’est une récompense de dingue. Mais je vous en dirai plus au fur à mesure.
Soyez fortes, et positives au maximum. Et n’oubliez pas de vous aimer très fort

Love
Liza xx

3 commentaires

  1. Merci 🙏 tellement merci ! Je suis dans un parcours pma depuis 10 mois (déjà) et je viens de faire ma première fiv (insémination) bon qui a échoué mais je recommence dans trois semaines ! Ça me fait un bien fou de te lire ! Alors merci !

  2. Merci ça fait un bien fou de lire ces jolis mots !! Et d’avoir des conseils !! Car sur internet on trouve des forums qui datent de 2009 Et on ce sent parfois seule avec nos questions pendant ce parcours !
    C’est très positif et ça fait du bien !
    En attendant notre tour je vous souhaite une merveilleuse grossesse !

  3. Une véritable bouffée d’oxygéne, un réconfort de vous lire, je passe du rire aux larmes ! Dans le même parcours depuis 3 ans, bientôt 35 ans….heureuse de vous avoir découverte via Instagram. Je vous souhaite tout le bonheur du monde à 3.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s